Tout savoir sur la vente à domicile

Qu’est-ce que la vente à domicile ?

Est considéré comme une activité de vente à domicile le fait d’intervenir chez des particuliers ou dans des lieux autres que des magasins pour faire la présentation et la vente de produits (ou de service).

La vente à domicile, créée dans la moitié du XXème siècle, est une activité qui connaît actuellement un grand succès en France et qui se développe considérablement depuis plusieurs années. On retrouve parmi les produits les plus courants : les produits ménagers, le prêt-à-porter, la lingerie, les produits cosmétiques, les produits de beauté… Les ventes à domicile s’organisent sous forme de réunions à domicile ou via du porte-à-porte.

Quelles démarches pour devenir vendeur à domicile ?

La distributrice signe une convention écrite avec l’entreprise pour laquelle il faire la promotion et la vente des produits ou services.

Afin de commencer à travailler pour une entreprise, le conseiller de vente à domicile indépendant peut choisir entre deux solutions :

La première option consiste à devenir mandataire de l’entreprise en question, c’est-à-dire que vous avez la possibilité de réaliser des ventes au nom et pour le compte de l’entreprise : il s’agira donc d’une activité de vendeur à domicile « mandataire ». On parlera aussi de VDI mandataire. Le statut VDI offre de nombreux avantages comme la flexibilité et l’adaptabilité. Vous êtes votre propre patron et pouvez cumuler le travail pour plusieurs entreprises. Vous travaillez à temps-partiel ou bien à temps plein. C’est vous qui gérez votre emploi du temps. 

L’autre option consiste pour le vendeur à acheter en amont à l’entreprise les produits pour les revendre ensuite à ses clients . Cette activité est celle de vendeur à domicile « acheteur revendeur ».

Contrairement à l’acheteur qui revend, le mandataire n’a pas besoin d’être propriétaire des produits pour pouvoir les vendre.

Quel est le statut social des vendeuses à domicile ?

Il existe différentes possibilités concernant le statut du vendeur à domicile :

En premier lieu, il y a les conseillers à domicile qui exercent de façon indépendante. Le vendeur à domicile indépendant est donc inscrit au répertoire des agents commerciaux ou au registre du commerce. Il n’ont pas le statut de salarié mais de travailleur indépendant.

Ensuite, il y a les vendeurs indépendants qui exercent de manière occasionnelle sans avoir à être immatriculé sur un registre. Ils sont considérés comme des assimilés salariés.

Et enfin, il y a les vendeurs à domicile qui ne sont pas indépendants. Ils sont donc salariés de l’entreprise pour laquelle ils travaillent.

Le conseiller aura l’obligation de s’immatriculer s’il remplit à la fois les conditions suivantes :

Il exerce pendant 3 années civiles complètes ;
Et, pendant ces 3 ans, son salaire brut dépasse 50% du plafond annuel de la sécurité sociale.

Comment devenir vendeuse à domicile chez Emma & Joséphine ?

Retrouvez dans la rubrique « devenir conseillère » les informations utiles, et remplissez le formulaire de contact pour que nous puissions revenir vers vous.

Rejoignez une équipe dynamique et ambitieuse ! Être ambassadrice de la marque Emma & Joséphine, c’est vendre des produits de qualité et originaux. Notre gamme de produits s’adresse à une clientèle exigeante en quête de confort.

Vos rémunérations sont calculées en fonction de votre chiffre d’affaires dès les premiers euros de chiffre d’affaires. Au-delà des rémunérations, bénéficiez également de réductions pour vous-mêmes sur nos produits.

Notre kit de démarrage permet de bien démarrer votre activité. Vous serez animatrice pour la marque dans votre secteur géographique.  Cette activité, qu’elle soit à plein-temps, à temps partiel selon le temps choisi ou pour arrondir vos fins de mois, va vous permettre de développer votre réseau de vente directe ainsi que votre relationnel. Le secteur de la vente vous permet de gagner de l’argent en vendant des produits à domicile.

Devenir ambassadrice de marque tout en optant pour le travail à domicile vous permet de conjuguer vie professionnelle et vie privée. 

Quel est le régime fiscal du vendeur à domicile ?

Son régime fiscal dépend de son statut :

Les revenus sont considérés comme des bénéfices non commerciaux (BNC) s’il exerce en tant qu’indépendant.

Si le vendeur indépendant est non inscrit, ses revenus sont imposés dans la catégorie des BNC (si mandataires) ou  dans la catégorie BIC (si courtiers ou acheteurs-revendeurs).

Le vendeur salarié renseigne ses revenus dans son avis d’imposition dans la catégorie des traitements et salaires.

Il est possible d’être exonéré de la contribution foncière des entreprises (CFE) si la rémunération du vendeur ne dépasse pas 16,5 % du plafond annuel de la sécurité sociale.

 

Quelle différence entre le statut micro-entreprise et le VDI ?

Le statut VDI (Statut de Vendeur à Domicile Indépendant) à été crée pour permettre l’activité de vente directe. Il est surtout adapté pour la vente à domicile afin d’apporter un complément de revenus. Cela permet de démarrer une nouvelle activité professionnelle indépendante à titre principal sans prendre de risque trop important, tout en conservant la protection sociale du salarié.

Le régime auto-entrepreneur s’adresse plus largement à tous types d’activités, qu’elles soient artisanales, commerciales ou libérales. Il ne s’agit pas d’un statut juridique mais d’un régime fiscal et social.

Les deux statuts permettent de bénéficier d’un abattement pour le calcul des impôts. Renseignez-vous auprès de votre centre des impôts pour plus de précisions sur la fiscalité du régime VDI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *