Devenir VDI

<h1>Devenir VDI, et pourquoi pas vous ?</h1> Les démarches sont simples, vous n'avez qu'à remplir une déclaration de début d’activité auprès du CFE (URSSAF). Cette déclaration est obligatoire que vous soyez VDI mandataire ou VDI acheteur-revendeur, que ce soit en activité complémentaire pour arrondir vos fins de mois ou en activité professionnelle à plein-temps. Vous pouvez ainsi cumuler cette nouvelle activité, occasionnelle ou non, avec un emploi salarié. Si vous êtes déjà dans la vente à domicile, que vous ayez un statut VDI ou non, vous n'avez pas besoin de refaire la déclaration si vous décidez de travailler pour un ou plusieurs autres entreprises. Les vendeurs à domicile indépendants aussi appelés distributeurs indépendants jouissent d'une grande liberté. Lorsque vous vous déclarez, vous n'être pas inscrite à un registre professionnel ou au registre du commerce (RCS). Vous avez cependant une "existence" d'un point de vue fiscal et vous recevez un numéro SIREN ainsi qu'un code APE. <h2><strong>Vous cherchez un complément de revenus ou vous souhaitez vous lancer comme vendeuse à domicile ? </strong></h2> Devenez VDI ! Ce statut de vendeur à domicile indépendant créé en 1993 par la Fédération de la Vente Directe a le vent en poupe ! Si vous avez la fibre commerciale et que vous souhaitez rester indépendante dans votre travail, ce statut est fait pour vous. <h2>C'est quoi devenir vendeuse à domicile ?</h2> Cela consiste à faire la promotion et à commercialiser les produits d'une marque en les présentant lors de réunions chez des particuliers ou des hôtesses de la marque qui sont reçoivent en contrepartie des cadeaux ou des réductions sur les produits. Selon les entreprises, il est aussi possible de vendre depuis votre domicile, par le démarchage d'établissements ou en porte-à-porte, sur des lieux de travail (CE) ou directement sur internet. D'un point de vue de la protection sociale, vous êtes assimilé-salarié. Vous êtes donc considérée comme une salariée et êtes donc rattaché au régime général de la Sécurité sociale. Dans un premier temps, on choisit souvent d'être vendeur indépendant en plus d'un emploi salarié pour un complément de revenu. Si vous êtes performante , vous pouvez rapidement en faire un emploi à temps-plein. Certaines VDI choisissent d'en faire directement leur activité principale, attirés par l'autonomie et l'indépendance de ce statut. Cela permet également une grande latitude dans l'organisation de travail. <h2>Les points forts de l'activité VDI</h2> Le réseau de vente directe compte plus de 400 000 personnes et comporte de nombreux avantages : Toute personne de 18 ans et plus peut se lancer, sans nécessairement avoir de qualifications ou d'expérience. Il n'y a pas non plus d'exigence concernant votre statut actuel, que vous soyez employé, demandeurs d'emploi, en retraite, en études ou dans la fonction publique. Il est cependant primordial d'avoir quelques qualités, comme un bon relationnel, une organisation sans faille et une motivation au quotidien. D'un point de vue financier, vous n'avez pas d'investissement à faire pour démarrer. Cette pratique visant à demander un "compensation financière" est d'ailleurs interdite. Vous organisez votre temps comme vous le souhaitez car vous être votre propre patron ! Vous pouvez donc concilier votre activité de vente avec vos contraintes de vie personnelle. Vous réalisez le chiffre d'affaires que vous vous fixez. Et vous pouvez décider de cesser votre activité quand vous le souhaitez Quand vous devenez VDI, il existe un grand nombre d'entreprises aux secteurs très variés :  produits bio, compléments alimentaires, lingerie, collection de bijoux, bougies,  vêtements, matériel culinaire,  jeux de société, produits de beauté, parfums, chocolats, cosmétiques, aloe-vera.... Vous serez ambassadrice de la marque que vous aurez choisie et qui vous parler la plus. Il est tout à faire possible de représenter plusieurs entreprises car rien en principe ne vous l'interdit. Plus vous êtes investies, plus votre rémunération augmente car vous être rémunérée en fonction des ventes réalisées ! Il est tout à fait possible de vous dégager de bons revenus d'activité si vous exercez cette activité de manière assidue. <h2>Quel statut pour devenir VDI ?</h2> En résumé, vous pouvez choisir parmi trois types de contrats : <h3>VDI mandataire</h3> Le mandant (le société pour laquelle vous travaillez) vous fait signer un contrat VDI qui vous octroie la possibilité de vendre en son nom et pour son compte. Vous êtes ainsi mandataire de cette société, vous lui adressez les paiements pour les commandes passées et recevez les produits à remettre à vos clients. Vous percevez une rémunération par le biais d'une commission indexée sur votre chiffre d'affaires réalisé. Vous versez vos cotisations sociales sur la base de ces commissions, elles sont généralement assez faibles. <h3>VDI acheteur-revendeur</h3> Vous achetez les produits puis les vendez à votre tour en vente directe. Votre travail consiste donc à acheter à un bon prix afin de revendre avec une marque significative qui assurera vos revenus. Vous appliquez généralement le tarif de votre choix. Il est possible que l'entreprise vous indique un tarif maximum conseillé pour la vente, que vous ne pourrez pas dépasser. Votre revenu provient donc de la marge bénéficiaire dégagée sur la vente des produits. C'est sur cette marge que sont calculées les charges sociales. <h3>VDI courtier</h3> Ce statut est assez rare. Le vendeur à domicile indépendant courtier est en quelque sorte mandataire car il met en relation l'entreprise et le client  en présentant des produits ou des services. Contrairement au VDI mandataire, il ne réalise pas le vente, c'est l'entreprise qui fait signer la commande au client. La rémunération se présente sous la forme d'une commission de courtage qui correspond souvent à un pourcentage du CA réalisé par le biais du VDI courtier. Dans ce cas de figure, vous relevez d'une profession BIC (Bénéfices industriels et commerciaux) car vous réalisez du négoce. Un abattement forfaitaire est alors appliqué sur votre ventes. <h2>Comment déclarer vos revenus ?</h2> Que ce soit une activité complémentaire à une autre, en tant que VDI, vous devez déclarer vos revenus auprès du Centre des Impôts en remplissant le formulaire 2042 CK Pro (Cerfa de déclaration complémentaire de revenu pour les professions non salariées).   <h2>Comment bien démarrer votre activité VDI ?</h2> Renseignez-vous bien sur les conditions de démarrage car elles varient beaucoup selon l'entreprise choisie. On vous propose souvent un kit de démarrage ou une mallette de VDI qui contient tous les outils nécessaires à votre activité (brochures, bons de commandes et des produits échantillons à présenter pour vos ventes en réunion). Pour l'obtenir, certaines marques vont vous le prêter, d'autres vont vous demandez de l'acheter ou encore vous le prêter contre un chèque de caution.

  • vente à domicile de chaussures
    Devenir VDI

    La vente à domicile

    De plus en plus de personnes s’orientent vers la vente directe et la vente à domicile en particulier, que ce soit la vente en réunion, vente privée ou la vente en face à face. La vente à distance via notamment le marketing de réseau est également possible. Ce secteur en pleine expansion peut faire aussi bien l’objet d’arnaques comme de bons-plans. Le secteur de la vente de produits à domicile à le vent en poupe ! Voici nos conseils pour bien choisir l’entreprise pour votre activité de vente directe. La vente à domicile s’adresse à tous Ce secteur d’activité très dynamique connaît aujourd’hui un certain succès car il comporte de nombreux avantages…

  • vendeur à domicile indépendant
    Devenir VDI

    Tout savoir sur la vente à domicile

    Qu’est-ce que la vente à domicile ? Est considéré comme une activité de vente à domicile le fait d’intervenir chez des particuliers ou dans des lieux autres que des magasins pour faire la présentation et la vente de produits (ou de service). La vente à domicile, créée dans la moitié du XXème siècle, est une activité qui connaît actuellement un grand succès en France et qui se développe considérablement depuis plusieurs années. On retrouve parmi les produits les plus courants : les produits ménagers, le prêt-à-porter, la lingerie, les produits cosmétiques, les produits de beauté… Les ventes à domicile s’organisent sous forme de réunions à domicile ou via du porte-à-porte.…